Sommet régional en immigration francophone

Publié le 20 Septembre 2018

Les 19 et 20 septembre 2018, le ministère de l’Immigration IRCC a tenu le sommet en immigration francophone en Colombie Britannique, avec l’appui du Réseau en Immigration Francophone de la Colombie Britannique. Ce sommet s’inscrit dans une série de sommets régionaux similaires au travers du Canada.

La cinquantaine de participants, venus de toute la province, ont pris part à une séance de travail dense, marquée par un « virage culturel », selon les termes de Robert Rothon, directeur général de la FFCB : les représentants d’IRCC sont venus pour co-planifier et co-construire avec les acteurs locaux en immigration. Le « par et pour » devient une nouvelle modalité de travail, ce qui nous réjouit.

A l’issue de la première journée de travail, le lancement d’un projet novateur a été annoncé : l’Initiative des communautés francophones accueillantes. L’objectif est d’accompagner une communauté (qui reste à identifier) pour qu’elle puisse devenir particulièrement accueillante pour les immigrants francophones. 

Une première journée intense en informations reçues, en échanges, en contributions, qui a permis de rassembler les acteurs et qui pose une première pierre d’un nouvel édifice qu’il reste à construire.

La seconde journée de travail avec les représentants d’IRCC a été riche en contributions et en travail collectif. Nous avons pu apprécier la présence de Corinne Prince, Directrice Générale d’IRCC, venue à la rencontre de la communauté francophone de Colombie-Britannique pour entendre les remontées du terrain des acteurs en établissement francophone.

IRCC a notamment interrogé les participants sur les priorités qu’ils verraient pour le prochain appel à propositions en 2019. Une plateforme de consultation en ligne sera également mise en place pour recueillir les commentaires et suggestions des intervenants communautaires qui n’ont pas pu participer au sommet.

Les acteurs de la communauté francophone de C.-B. ont particulièrement apprécié l’écoute attentive et l’ouverture des représentants d’IRCC.

« On est abasourdi par la quantité et la valeur de ce que vous nous proposez. Vous touchez différents aspects de notre travail, ça va venir certainement enrichir nos travaux. La grande majorité de vos suggestions fait preuve d’un très grand réalisme, qui devrait pouvoir être mises en œuvre. » Jean Viel, directeur du secrétariat des langues officielles à IRCC.

 Ce sommet de deux jours aura certainement été un point de départ vers un travail en réseau renforcé dans les mois qui viennent.

 

 

 

Partagez sur